Laboratoire de Mécanique des Fluides et d'Acoustique - UMR 5509

LMFA - UMR 5509
Laboratoire de Mécanique des Fluides et d’Acoustique
Lyon
France


Nos tutelles

Nos partenaires




Accueil > Actualités > Thèses - Habilitations à diriger des recherches

Soutenance de thèse CIFRE ECL-Air Liquide

Cristina Vidali

Mercredi 12 mai 2021, 9h30, visioconférence

Cristina Vidali

Dispersion atmosphérique d’un rejet de gaz lourd depuis une source élevée

Composition du jury
- Carpentieri Matteo, Professeur, University of Surrey, Surrey, UK, rapporteur
- Bonometti Thomas, Maître de conférence IMFT, Toulouse, France, rapporteur
- Soulhac Lionel, professeur INSA – LMFA, Lyon, France, examinateur
- Amielh Muriel, chercheuse CNRS – IRPHE, Marseille, France, examinatrice
- Vyazmina Elena, Ing. ICP – Air Liquide R\&D, invitée
- Salizzoni Pietro, Professeur ECL – LMFA, Écully, France, directeur de thèse
- Gostiaux Louis, Chercheur CNRS – LMFA, Écully, France, co-encadrant

Lien pour la visioconférence.

Code secret : 844781

La compréhension physique de la dispersion atmosphérique des gaz lourds est fondamentale pour améliorer l’évaluation et la gestion des risques liés à des rejets accidentels.
La dispersion d’un gaz lourd est caractérisée par des effets de flottabilité et stratification, qui réduit sa dilution. En conséquence, le valeur de seuil, relative aux conditions d’asphyxie, de toxicité, d’explosion et d’inflammabilité, peuvent être localement dépassées par des pics de concentration.

Le principal objectif scientifique du projet est d’améliorer la modélisation de la dynamique des rejets de gaz lourds au moyen d’expériences en soufflerie. Les expériences sont conçu pour mettre en évidence les différences avec un rejet de scalaire passif.
L’évaluation des risques lors de rejets de gaz lourds nécessite une estimation précise des intensités de fluctuation de concentration, ainsi que la prise en compte de leur interaction avec les fluctuations de vitesse. Pour cette raison, la caractérisation du panache est effectuée au moyen de un système de mesure couplé, qui permet de mesurer simultanément la concentration et la vitesse du fluide, en combinant deux techniques expérimentales, le détecteur par ionisation de flamme et l’anémomètre au fil chaud. Cette technique expérimentalement est sensible aux gradients de densité dans le panache et une procédure de calibration spécifique est établi dans le cas de gaz lourds.

L’analyse des données expérimentales est focalisée sur la caractérisation du champ de vitesse et concentration, en analysant la moyenne et les moments d’ordre supérieur ; également on a estimé les lois de distribution de la concentration, les flux turbulentes de masse, les échanges d’énergie cinétique turbulente et les temps de mélange à grande et petite échelle.
Les paramètres obtenu par l’analyse de données expérimentales sont utilisés pour la validation de deux modelés opérationnels : un modèle intégral (Ventjet, Miller et al., 2021), développé par Air Product et Air Liquide et un modèle Lagrangien (SLAM, Vendel et al., 2011), développé par l’équipe AIR de l’École Centrale de Lyon.
L’étude est complétée par l’investigation de la structure de la série temporelle de la concentration, en estimant le temps et la fréquence de dépassement de la seuil de concentration à travers un modèle analytique.

Mots clés : Gaz lourds, Dispersion atmosphérique, Soufflerie, Mesures couplée, Modèle Intégral, Modèle Lagrangien.

Lien pour la visioconférence.

Code secret : 844781

Agenda

Ajouter un événement iCal