Laboratoire de Mécanique des Fluides et d'Acoustique - UMR 5509

LMFA - UMR 5509
Laboratoire de Mécanique des Fluides et d’Acoustique
Lyon
France


Nos tutelles

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Actualités > Séminaires > Archives 2019

Marie Farge - LMD, Ecole Normale Supérieure, Paris

Le paradoxe de d’Alembert n’est pas encore parfaitement résolu : étude de la dissipation d’énergie quand la couche limite décolle

Vendredi 29 mars 2019, 11h, amphi 203, Bât. W1 ECL

 Le paradoxe de d'Alembert n'est pas encore parfaitement résolu : étude de la dissipation d'énergie quand la couche limite décolle

Nous nous proposons d’étudier le problème posé par Leonhard Euler en 1748 pour le ’Prix de Mathématiques’ de l’Académie de Berlin : expliquer la résistance qu’exerce un fluide en mouvement sur un corps solide. Nous décrirons comment ce problème conduisit Jean Le Rond d’Alembert à énoncer le paradoxe qui porte son nom. Nous exposerons les différentes solutions apportées à ce problème et montrerons qu’il reste une question ouverte : y-a-til dissipation d’énergie dans la limite où la viscosité tend vers zéro ? Pour essayer d’y répondre, nous effectuerons une série d’expériences numériques où nous étudierons la dissipation d’énergie produite par un dipole de vorticité qui s’écrase sur une paroi. Ceci nous conduira à proposer une nouvelle résolution du paradoxe de d’Alembert.

Energy dissipation caused by boundary layer instability at vanishing viscosity,
Natacha Nguyen van yen, Matthias Waidmann, Rupert Klein, Marie Farge et
Kai Schneider, Journal of Fluid Mechanics, vol. 849, pp. 676-717, 2018

Agenda

Ajouter un événement iCal