Laboratoire de Mécanique des Fluides et d'Acoustique - UMR 5509

LMFA - UMR 5509
Laboratoire de Mécanique des Fluides et d’Acoustique
Lyon
France


Nos tutelles

Nos partenaires




Accueil > Actualités > Thèses - Habilitations à diriger des recherches > Thèses soutenues 2017

Soutenance de thèse INSA

Marine MENUT

Jeudi 8 Juin 2017 à 14h00, Amphithéâtre du CNRS

Marine MENUT

Chirurgie endovasculaire virtuelle pour patient-spécifique : application au traitement de l’anévrisme de l’aorte thoracique

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde. Les problématiques pluridisciplinaires que posent ces pathologies nécessitent une diversité, une transversalité et une complémentarité des approches aussi bien scientifiques que cliniques. Parmi les maladies artérielles, l’anévrisme, maladie asymptomatique, est une dilatation localisée et permanente de la paroi d’une artère aboutissant à la formation d’une poche de taille variable. Soumis aux impulsions sanguines, l’anévrisme augmente progressivement et lorsqu’il se rompt, provoque une hémorragie interne pouvant entraîner la mort. Ce projet de recherche concerne le traitement endovasculaire des Anévrismes de l’Aorte Thoracique dont le traitement consiste à déployer une endoprothèse par voie fémorale. Actuellement, les chirurgiens planifient leurs interventions uniquement à partir d’informations issues de l’imagerie médicale. Cette procédure n’est pas totalement fiable et des limites liées à des configurations anatomiques complexes et à la difficulté du geste minimalement invasif persistent. Dans ce contexte, l’objectif est de développer un outil numérique réalisant des simulations virtuelles de ce traitement endovasculaire. Afin d’appréhender le comportement mécanique complexe du tissu artériel, des expérimentations avec une technique de corrélation d’images ont été réalisées sur des prélèvements humains d’aortes thoraciques. Des simulations d’écoulement sanguin dans l’aorte thoracique ont ensuite été réalisées chez un patient sain avec le logiciel OpenFOAM dans lequel un modèle rhéologique prenant en compte les effets viscoélastique et rhéofluidifiant du sang a été développé. En parallèle et en prévision de la modélisation complète de l’acte chirurgical, des calculs numériques sur la montée des outils chirurgicaux dans l’aorte thoracique ont été réalisés en se basant sur des travaux précédents au laboratoire sur la montée des outils dans l’aorte abdominale. L’approche envisagée s’inscrit ainsi dans le cadre des gestes médicaux et chirurgicaux assistés par ordinateur afin de proposer une solution personnalisée opérationnelle pour le choix d’un système de largage et d’une endoprothèse adaptée.

Jury :
- Valérie DÉPLANO, Rapporteure
- Anne-Virginie SALSAC, Rapporteure
- Stéphane Avril, Examinateur
- Loïc Boussel, Examinateur
- Philippe Vézin, Examinateur
- Xavier Escriva, Co-directeur de thèse
- Hélène Walter-Le Berre, Co-directrice de thèse
- Benyebka Bou-Saïd, Directeur de thèse
- Patrick Lermusiaux, Invité
- Yann Marchesse, Invité
- Antoine Millon, Invité